Navigation Cho-Yaba

 

Cinema
Chroniques

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/116/sdb/a/4/zeni/acz/cinema.php3:4) in /mnt/116/sdb/a/4/zeni/acz/chroniques/films/dayshuffle.php3 on line 10
The Day Shuffle

THE DAY SHUFFLE : THE ZOMBIES HERD (ザ・デイ・シャッフル 死霊の群れ)

Yoshiyuki Okasaki, 2000

avec Tsukamoto Yuki, Nakagawa Daisuke, Nan'a mi, Higuchi Daisuke.

N'ayant visiblement pas grand chose à faire un week-end, Yoshiyuki Okasaki réunit des amis et décide de tourner sa propre version du Jour des Morts Vivants.

Humilié par sa petite amie, un homme se rend dans un love hotel où il fait appel aux services d'une prostituée. Désirant démontrer à sa petite amie qu'il n'est pas le looser qu'elle pense qu'il est, il l'appelle. Il lui fait alors boire une substance qui la transforme en zombie.

The Day Shuffle a tout du pinku eiga, principalement dans sa grosse première moitié - soit une grosse demi-heure, où les scènes érotiques se succèdent sans qu'un quelconque semblant de récit ne semble se mettre en place. Cette partie est donc plutôt ennuyeuse et apparaît comme un laborieux effort de Okasaki pour permettre à son film d'atteindre l'heure.
Le seconde partie est elle plus intéressante même si le budget très limité et le jeu minable des acteurs ne rendent pas hommage au film dont il s'inspire - Le Jour des Morts Vivants. Ce n'est pas en remplaçant un supermarché par un love hotel et en plaçant une petite dizaine de zombies dans une rue déserte de Tokyo que l'on fait un remake. Si encore le but était une parodie, on pourrait excuser Okasaki. Mais malheureusement, même l'humour est absent.

En résumé, The Day Shuffle est un pinku horrifique - et un peu gore, fauché et peu inspiré à l'intérêt plus que limité. Ce genre de films que plus ou moins n'importe qui peut réaliser à l'aide d'une camera DV ne peut se révéler intéressant que par une grande originalité ou la présence d'humour. Or The Day Shuffle ne possède ni l'un ni l'autre.

© Mars 2002