Navigation Cho-Yaba

 

Cinema
Chroniques

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/116/sdb/a/4/zeni/acz/cinema.php3:4) in /mnt/116/sdb/a/4/zeni/acz/chroniques/films/soldat.php3 on line 10
Le Soldat Yakusa

LE SOLDAT YAKUSA

Yasuzu Masumara, 1965, N&B

avec Shintaro Katsu, Takahiro Tamura, Keiko Awaji

En gros, ce film n'a d'intérêt que pour la présence de Shintaro Katsu, acteur emblèmatique de tout un genre du cinéma japonais et surtout célèbre pour son interprétation du masseur aveugle de la série des Zato Ichi.

Au cours de le seconde guerre mondiale, Kisaburo est incorporé en Mandchourie. Sa réputation de chien fou l'a précédé et il est mis sous les ordres de Arita, un intellectuel partageant avec Kisaburo, une haine de la hiérarchie et des règlements militaires. Peu à peu, les deux hommes se prennent d'amitié l'un pour l'autre.

A partir d'un sujet potentiellement riche (l'intégration d'un Yakusa au sein de l'armée, celle d'un universitaire, les brimades des bleus, la dureté de la vie militaire, l'absurdité de la guerre, les conflits internes au sein de la hiérarchie,...), Masumara n'en tire qu'un film divertissant en ne se concentrant que sur les aspects les plus superficiels (les affrontements physiques) et en ne concervant qu'un point de vue purement descriptif. Dommage car aucun thème n'est exploité et on a franchement l'impression de voir une sorte de Bud Spencer à la japonaise. C'est baffes après baffes pendant plus d'une heure et demi. Si l'on peut être content de retrouver le personnage violent et bourru joué par Shintaro Katsu, on ne peut que regretter que le film manque singulièrement de profondeur et de substance. On ne retrouve pas le talent des films de Kenji Misumi (Baby Cart) qui réalisa les meilleurs Zato Ichi.

Retour à l'article