3

Malgré la présence du magnifique Anthony Wong (on ne le dira jamais assez!) en policier mystérieux, ce film ne vaut pas grand chose. Pourtant, certains sujets abordés sont intéressants et auraient mérités un meilleur traitement, au moins égal à celui qui revient à la religion catholique. Car en effet ce qui tape sur le système c'est bien cette bondieuserie dans laquelle baigne le film.

Quelle est l'histoire? Un couple, Patrick (Francis Ng) et Kitty (Ivy Leung), est accusé du meurtre d'une ex-petite amie (Brenda)de Patrick (une sorte de Don Juan escroc) après que son corps ait été retrouvé dans une malle remplie d'acide. Ils sont tous deux condamnés à mort et attendent l'exécution en prison. C'est là que Shirley (Cecilia Yip), une travailleuse sociale, rencontre Kitty qui vient de tenter de se suicider car Patrick ne répond pas à ses lettres. Désireuse de comprendre pourquoi, elle rencontre Patrick et, peu à peu, se lie une histoire d'amour entre eux (ils se marieront). Shirley ira jusqu'à habiter l'ancien appartement de Patrick où le meurtre a eu lieu. Aidée par un prêtre, elle obtient la révision du procés. Je ne vous dévoilerai pas la fin même si de toute façon je vous déconseille ce film.

Le film s'attarde un peu sur les jurés (qui comme en France dans certains cas, sont des citoyens choisis au hasard) et la façon dont ils appréhendent le procès, leurs doutent et questionnements. Malheureusement cet aspect est un peu sous-exploité (et pourquoi avoir mis une jurée qui n'a que le mot Dieu à la bouche?). Shirley, se transforme en croyante convaincue de l'innocence de Patrick et apparait, d'ailleurs, toujours habillée en blanc au procés (elle se lancera même dans une supplique éprouvante). Le seul aspect positif est le fait qu'on a le droit à cinq fois la répétition (toutes différentes) du meurtre ce qui donne lieu aux quelques scènes saignantes et acides! Peut-être un peu lassant à la longue mais rien que pour voir Francis Ng cuisiner une soupe au chien et en offrir un bol à son amie Brenda qui se régale malgré la présence gênante de poils! Si ça c'est pas de l'esprit Catégorie III !!!!